Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Chiche ! Maintenant, on trie le sac vert aussi bien que le sac bleu !

Chiche ! Maintenant, on trie le sac vert aussi bien que le sac bleu !

Chiche ! Maintenant, on trie le sac vert
aussi bien que le sac bleu !

 

L’été dernier, le nouveau sac bleu était introduit en Brabant wallon. Depuis, le bilan est très positif : nous constatons une croissance marquée des tonnages d’emballages en plastique collectés, ce qui entraîne une baisse réelle des déchets résiduels et une intensification du recyclage. Nous ne souhaitons pas nous arrêter en si bon chemin. Notre prochain défi : améliorer le tri des déchets organiques. C’est pourquoi nous lançons une grande campagne de sensibilisation ce lundi 13 décembre.

 

L’objectif d’in BW est d’alléger le sac blanc (déchets résiduels) afin d’atteindre les 90 kg / habitant / an en moyenne à l’horizon 2024.

Comment ? En en extrayant les déchets d’emballages en plastique et les déchets organiques !

Christophe Dister, Président d’in BW : « Grâce aux nouvelles règles de tri des PMC, nous sommes parvenus à retirer des déchets résiduels de grandes quantités de déchets plastiques. C’est une excellente nouvelle car cela signifie que davantage de matières sont aujourd’hui recyclées. Mais nous souhaitons aussi convaincre les habitants du Brabant wallon de trier leurs déchets organiques. Ceux-ci peuvent non seulement être transformés en énergie renouvelable (biogaz) mais ils peuvent également être valorisés comme engrais de qualité permettant d’enrichir les sols. Tout bénéfice pour l’agriculture locale ! »

Notre ambition est d’atteindre une moyenne de
23 kg / habitant / an d’emballages en plastique et de 25 kg / habitant / an de déchets organiques collectés à l’horizon 2024.

 

Collecte des déchets organiques : point de la situation

Une directive européenne et la législation wallonne imposeront d’ici fin 2023 la généralisation du tri des déchets organiques.

A ce jour, 26 des 28 communes de la zone in BW les collectent en porte-à-porte : 20 proposent le système du sac compostable et 6 le conteneur à puce. A partir du 1er janvier prochain, une 21ème commune rejoindra le groupe des celles proposant le sac compostable.

Le bilan actuel est mitigé. Avec plus de 30 kg / habitant / an, la captation du gisement de matières organiques est très bonne dans les communes proposant les conteneurs à puce. Par contre, elle reste faible dans la majorité des communes proposant une collecte en sacs. Force est de constater que la collecte en sacs compostables ne rencontre pas aujourd’hui l’adhésion de la population alors que, dans d’autres Provinces, ceux-ci n’apparaissent pas être un obstacle à la participation des citoyens.

C’est pourquoi nous avons décidé de lancer une campagne visant à lever les appréhensions existantes et donnant aux citoyens quelques conseils sur le bon tri des organiques et sur le bon usage des sacs compostables.

 

Campagne de sensibilisation au tri des organiques


Christophe Dister : « La campagne lancée ce lundi 13 décembre, en collaboration avec les communes concernées, vise principalement à convaincre et accompagner les citoyens à adopter le tri des déchets organiques. Elle s’adresse aux personnes qui n’ont pas encore franchi le pas mais aussi à celles qui ont abandonné en raison de mauvaises expériences. Notre volonté : que ce geste de tri (re)devienne une habitude quotidienne. »

La campagne se déclinera sur différents supports : dépliant toutes-boîtes, affiches, capsules vidéo « trucs et astuces », web, réseaux sociaux, …

 

Chiffres-clés

  • ± 1/3 des déchets organiques se retrouvent encore dans nos déchets résiduels
  • 90 % : c’est le taux d’humidité des déchets organiques. Pourquoi les brûler ?
  • 100 kg de déchets organiques = 6,5 litres de biocarburant et 30 kg de compost


Pour toute question, contact presse :

Raphaël Lateur - Chargé de communication in BW
GSM : 0473/81 77 24 – cmxhdGV1ckBpbmJ3LmI=